Des enfants de l’école de Bolland ont planté leurs arbres

Grâce aux Amis de l’ART’bre, deux classes de l’école de Bolland se sont associées à la campagne Restaurons la terre initiée par les Compagnons de la Terre et l’ONG Autre Terre. C’est dans ce cadre que plus de 300 arbres fruitiers – en haute et base tige – ont été replantés sur les terres que les Compagnons de la Terre exploitent aux Cortils à Mortier.  Et ce jeudi 16 février, une vingtaine d’enfants de 5e et 6e primaire ont participé à une séance de sensibilisation lors de la plantation de « leurs » arbres.

Vergers Cortils 1971Ce fut tout d’abord l’occasion d’observer l’évolution du domaine des Cortils – et du Pays de Herve en général – au cours des 50 dernières années. Une vue aérienne de 1971 nous montre des terres encore abondamment couvertes d’arbres fruitiers. Qu’est-ce qui a poussé à l’arrachage massif des vergers ? Avec quelles conséquences ?

Nous nous sommes ensuite interrogés sur les raisons qui poussent les Compagnons de la Terre à replanter des arbres : quel intérêt d’en replanter alors qu’on veut cultiver des légumes ? Pourquoi choisir l’agroforesterie plutôt que revenir aux vergers d’autrefois ? Pourquoi associer hautes et basses tiges ?

Mais l’objectif était de planter leurs arbres, ce IMG_0754qui exige soin et précautions. Après avoir
observé les dégâts causés par les campagnols ainsi que les moyens naturels et artificiels pour s’en protéger, les enfants ont activement participé aux différentes opérations : taille des racines endommagées, pralinage, pose du grillage contre les campagnols, de la gaine de protection contre le gibier et du tuteur, et enfin plantation de deux hautes tiges – un pommier (Grenadier) et un prunier (Wignon) – ainsi que de deux poiriers en basse tige (Précoce de Hennin).

Ce n’était ici que la première séance de sensibilisation. Les enfants reviendront au printemps, lorsque la nature va « exploser ». A travers différentes activités, les enfants s’initieront à l’agroécologie, s’interrogeront sur les gestes à poser pour respecter la nature, découvriront et goûteront différents légumes, sans oublier des activités ludiques et artistiques.

Quel plaisir d’accompagner ces élèves intéressés ! Car si planter un arbre, c’est faire un geste pour les générations futures, il est d’autant plus essentiel de le faire avec des enfants dont l’appétit de découverte et d’apprentissage est insatiable et qui seront par là les véritables porteurs du changement.

Un grand merci à Guy et Olivier pour cet article et leur implication dans la plantation du verger des CDLT.